AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:03

Histoire d'avoir l'aventure complète et bien présentée, quand même !

Madeline
Madeline a écrit:
C'était à Genève, il y a quelques jours.
Là, étalé de tout son long sur le bureau, le chat Moustache roupillait.
Comme tout bon félin, il aimait à se vautrer sur les parchemins. Les parchemins importants, cela va de soit.
La Mad l'attrapait par les pattes arrières et le soulevait pour récupérer son matériel d'écriture.
Se réveillait-il ?  Non…

La Mad le houspillait  tout en le manipulant pour retrouver sa plume.
Se réveillait-il ? Non…

Mais quand elle lui balança une énorme claque sur le haut d'une de ses cuisses, le réveil – quoique brutal – fut efficace et la version miniature du fauve dégagea enfin des affaires de la Madgnifique.

Madeline posa les mains sur le parchemin encore chaud que Moustache venait de quitter.
Ses mains caressèrent le vélin délicatement.
Il s'agissait d'une copie qu'elle avait faite du livre III d'Averroès.
Juste au dessus de ses doigts qui le parcouraient, on pouvait lire :

Citation :
« Il y aura des signes et des gens éclairés pour te guider. »
Ces mots…
Ce réveil de Moustache…


- C'est un signe… Il est l'heure…

Dans une coupelle reposaient des fraises. Tentation… Plaisir…
Elle en prit une délicatement et croqua dedans… avec la délicatesse d'un orang outan…
Oui, ce sont des choses qui arrivent, on ne peut pas avoir le gen'vois staïle 24 heures sur 24…

Un jet de jus de fraise atterrit pile sur le mot « signe » et l'absorption du liquide rendit le mot encore plus grand…


- CH'EST UN CHIGNE !
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:04

Kirkwood a écrit:
Lecteur Kirkwood voyageait donc avec sa Madnifique-à-lui-devant-l’God-Tout-Puissant.
Bref, sa femme Madeline, en langage humain. Également avec Raya et Santi mais, malgré toute l’estime qu’il leur portait, ils comptaient tout-de-même beaucoup moins à ses yeux. Il faut dire que depuis leur mariage, les époux dormaient enfin ensemble.
Oui, en plus de ces autres tares, Kiki est également vieux jeu. Mais quand même capable d’évoluer. On ne rendra jamais assez grâce à Madeline pour lui avoir fait comprendre que les nuits (entre autres…) n’étaient pas forcément consacrées (hors état de guerre s’entend) à dormir, cuver son vin ou méditer sur Dieu (ou alors dans une version vachement expurgée…).

Bon, en guise de voyage de noces, il y avait pire, mais soyons honnêtes, mieux se trouverait aussi sans difficulté excessive.
Pour Kiki, on était en opération. L’opération « Fraises ».

Non, ne soyez point surpris. Il s’agit d’un vocable spécifique à la secte. Doté de la force d’une tradition immémoriale, antique et vieille, voire métapataphysique. Enfin, ça, c’est ce que lui disait quand on l’interrogeait.
Contrairement aux autres sicaires. Pour lesquels tout simplement, quand on était aux fraises, pas dans les cordes quoi, on subissait une corvée de fraises. Au sens littéral.
D’accord, en juin, raisonnablement sympa en fait. Mais quand vous prenez cette punition dans la tronche en janvier, ça rigole nettement moins comme pénitence dans les alpages… Vous étonnez pas après ça qu’on n’entende parfois plus parler des sicaires pendant des mois, si ce n’est des années pour certains.
Enfin, les survivants connus…

Tout ça pour dire que Madeline tentait de lui faire comprendre que non, les fraises n’étaient pas mauves… Mais qu’en l’occurrence, il s’agissait tout-de-même d’un signe. Et non un cygne.
Et ça, ça faisait quand même beaucoup pour Kiki.
Parce qu’il aime bien le cygne aux fraises.
Aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:04

Zarathoustra
Zarathoustra a écrit:
En Tarentaise, on avait vu naître un veau à cinq pattes. Ou alors il était particulièrement bien doté. Dans une grotte de Saint-Georges, une prétendue vierge exaltée avait vu apparaître un Ichtus puis Izaac qui pointait l'index vers le septentrion. Une pluie de météores avait zébré le ciel d'Est ou en Ouest peu avant l'aube naissante. C'est en tout cas ce qu'avait prétendu un ivrogne à sa mégère, en rentrant très tard.

Telles étaient les rumeurs que Zarathoustra avait glané à Annecy où il était passé par l'église. Étaient-ce les signes du châtiment annoncé? C'est ce à quoi il réfléchissait en rejoignant le groupe arrivé en éclaireurs. C'est ainsi qu'on les qualifiera pour faire épique. Si on voulait faire pragmatique, on dira qu'une partie était restée sur place et n'était pas partie: flemme qui cloue au lit? Rigorisme qui empêche de voyager le jour des humbles? Récolte des fruits de saison?


Eh ben? Il en manque!
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:06

Rayanha
Rayanha a écrit:
A Annecy ils ont un lac avec des cygnes. Nous, à Genève, on a le lac des signes.
Et quand le lac fait des signes, certains sicaire vont aux fraises. Un sicaire en fait, là. Et pas n'importe lequel.


J'y suis pour rien!

Là je fais vaguement référence à ce qu'a dit Zara quelques jours avant comme quoi je pouvais empêcher le dit-sicaire qui ramasse des fraises de se lever un matin. A moins qu'il parlait de rousses?
Je sais plus tiens. C'est que j'ai passé la nuit à conduire la charrette - que j'ai repeins en mauve pendant mon séjour aux Mimosas, ça pète le Gen'vois Staïle en mauve. -pendant que les tourtereaux profitaient de leurs pré-voyage de noce. Et donc, j'ai passé la nuit à guider le bœuf - mauve lui aussi - entre le Phare et Annecy en compagnie de Santi. Parce que Santi ne dort pas. Et moi fallait pas que je dorme, ça tombait bien. On a parlé, parlé, parlé. Mais vraiment. On a même philosophé. A quel sujet? Toute notre philosophie nocturne est là, justement.
Je vous la refais pas, je pourrais pas condenser tout ce qu'on s'est dit parce que j'y ai perdu mon neurone.
N'empêche que ce matin, je sais plus si les fraises sont mauves ou rousses. Si elle sont rousses je risque de faire un atelier confiture en rentrant. ça changera des genoux (parce que j'ai une sorte d'obsession compulsive sur les genoux ) .
Là, devant les cygnes du lac d'Annecy, je sais juste qu'on est en mission. Et comme toute mission helvète qui se respecte, on a pas réussi à partir groupir.
C'est un signe.
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:08

ThomasCromwell a écrit:


Piocher, creuser, piocher, ramasser, piocher, soulever. Il n'arrêtait pas de répéter les mêmes gestes depuis des heures. C'était un travail harassant, mal payé et ingrat. Mais cet or servait Genève et Genève servait le Lion.
S'accordant une pause, il sort de sa poche son sablier-coucou. Il le regarde et marque un temps d'arrêt.


Quoi ?? Il est aussi tard que ça ??

Il jette sa pioche au sol, parcourt les interminables galeries où se côtoie toute la plèbe genevoise, bouscule quelques gaillards torse-nus et couverts de poussière et de sueur et arrive enfin à la sortie. C'est le crépuscule, le moment où le jour et la nuit se confondent. Il n'a que le temps de prendre ses jambes à son cou et de filer chez lui prendre sa besace, son épée et de quoi manger pour quelques jours.
Le Lion est en chasse à nouveau. Cela doit se savoir. Direction la Savoie, Annecy me voilà.

_____________________


Dernière édition par Palmer le Lun 11 Juil 2016 - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:08

ThomasCromwell a écrit:


Deux heures qu'il marche dans la nuit sur un chemin de terre montant en lacets à travers la montagne. Le col est rude à franchir mais il sait qu'il y arrivera.
Il a Rayanha en tête. Elle l'accompagne dans son voyage.
Mais il repense aussi aux mois passés. Près de 12 à contempler le tombeau d'Averroes à Cordoue comme de nombreux ermites autour de lui. Il y a réappris des valeurs qui lui semblaient disparu : persévérance et patience. Que n'en a-t-il pas eu davantage autrefois ? Son départ de la forêt du Lion a failli sonner le glas de la secte. Il n'y avait plus d'objectifs clairs, de projets à long terme. Les sicaires avaient déserté.

Et puis il y a eu des signes. De nombreux signes. Ils se sont multipliés en Espagne, comme ce faucon venu un jour se poser devant lui alors qu'il mangeait en rase campagne et qu'il était assis devant son feu. L'animal s'était installé à moins de deux mètres sur un rocher. Ils s'étaient observés l'un l'autre, Cromwell surpris et intrigué par la visite. Puis l'oiseau s'était envolé non sans regarder l'homme une dernière fois, comme pour l'inviter à le suivre.
Depuis le sicaire avait fait le choix du retour. Et comme lui, poussées par le Messager, ses anciens compagnons avaient répondu à l'appel du divin. La forêt bruissait à nouveau des conversations des sicaires, des prières et du du choc des glaives.
Le Lion ne dort que d'un oeil.

Ces pensées lui parcourait l'esprit alors qu'il marchait. Soudain son regard fut attiré par une ombre près d'un arbre. Un homme ? Un animal ? Il porta brutalement la main sur son front.


Petit-Frère ! J'ai oublié Petit-Frère ! Il va me tuer c'est sûr !

Et le voilà qui fait demi-tour du plus vite qu'il peut en direction de Genève.

_____________________
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:10

Rayanha
Rayanha a écrit:
Bon c'est long là quand même.
Pas autant que l'hibernation Léonine, certes, mais quand même. On est là au milieu de nul part et on attend. Moi j'aurais bien voulu faire un tour de chauffe, histoire de voir si on a pas perdu la main, si Déos est bien avec nous et puis pour passer le temps aussi. Pour pas tourner en rond en attendant qu'ils arrivent, qu'Il arrive. Mais faut pas se précipiter. Patience est mère de sûreté comme on dit. Ou un truc comme ça.


ça vous dit
une Grelotine en attendant?

Tiens, on est moins qu'hier ... On en aurait perdu en route que ça m'étonnerais pas vraiment.
Du coup je me dis qu'il serait peut-être judicieux de prier plutôt que de jouer finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:10

Phonya
Phonya a écrit:
Et bien voilà ...
Fallait bien qu'elle se décide.
A force de dire oui, et de se reprendre aussi vite pour une négation articulée clairement, l'indécise avait sorti sa jument, Girouette - la bien-nommée - pour suivre ce "Non" et le renier...

Les reins balancés par la lente cavalcade sur les chemins fraisiers, la massive silhouette de Petit-Frère en ligne de mire, Phonya évitait de se poser trop de questions.
Déos avait les reins largement plus solides que les siens, et elle viendrait certainement y rabattre ses désormais éternelles interrogations.
Mais pour l'heure, elle s'était laissée envahir de souvenirs lointains, quand tout était serein, quand même avant l'affrontement, l'assurance était de mise. Petit-Frère n'y était pas pour rien ...

Mine de rien elle renouait avec ses antiques amours.
Rien que d'y penser, son fessier s'agite sur la selle.
Le sourcil s'abaisse.
L'encre de son regard s'assombrit, elle aboie

"C'est quand qu'on arrive ??? "
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 15:11

Kirkwood a écrit:
Le lendemain.
Routes de Savoie.
Le début de la Foy.
Non, ça rime, mais ça n’a pas franchement de rapport avec ce qu’ils font là. Enfin, on peut en trouver quelques uns. Mais ce serait une façon compliquée de dire une chose simple.
En même temps, c’est Kirkwood, hein…

- Kiki :
J’proposions de prier et de chanter.

- Sanctus : Pieuse idée, frère Kirkwood.

- Madeline : Heu, mon chéri...

- Zarathoustra : Hors de questions.

- Raya : Ça va pas, non ?

- Tino: Je préfère me livrer à l’Inquisition.

- Petifrère : Essaye et je te fracasse cette pierre sur le crâne.

- Phonya : J’hésite, je me perce les tympans une bonne fois ou ?

- Sanctus, étonné : Êtes-vous devenus fous ?

- Zarathoustra : Est-il bien raisonnable qu’on nous entende chanter jusqu’aux murailles de la ville ?

- Sanctus, épouvanté à l’idée d’avoir participé à une kirkwooderie : Certes, certes…

- Madeline, pour canaliser Kirkwood avant qu’il ne boude : Oui, il ne faudrait pas, heu, faire peur aux fraises… C’est ça le staïle, non ?

- Kiki : Ah ben, c’estions point faux…

- Tino: C’est quoi, cette histoire de fraises ?

- Raya : Laisse, on t’expliquera…

- Kiki : Ben, on chasse du rouge, non? Donc « fraise ».

- Tino, éberlué :

- Raya : Laisse, on t’expliquera…

- Madeline : Surtout que c’est plutôt mauve, en fait…

- Kiki : Ah ben, ce serions plutôt des mûres, alors ?

- Madeline, fière du résultat : Y’a du vrai…

- Tino, éberlué :

- Raya : Laisse, on t’expliquera…

- Petifrère, les yeux au ciel : Ça faisait longtemps…

- Sanctus, avant que ça ne dégénère davantage : Prions intérieurement, en silence chacun pour soi et Deos pour tous, sœurs et frères.


Par contre, pour la suite, chacun fait là où il faut faire, que ce soit clair What a Face


Dernière édition par Palmer le Dim 17 Juil 2016 - 17:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rayanha
Sicaire
Sicaire


Messages : 138
Date d'inscription : 27/06/2016

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 21:29

Zarathoustra a écrit:
En es-tu sûre?

Zarathoustra conjecturait sur les tendances oublieuses de Sanctus, qui n'arrivait toujours pas.

Ça ne lui ressemble pas. Peut-être qu'un arrivage d'herbe à pipe particulièrement tassé...

Il décida de prendre son mal en patience, s'installa et se mit à recoudre son paletot.

Vous connaissez la recette de la tarte aux navets façon grand-mère?

[...]

et voilà donc pourquoi les barâhima, en niant la médiation du troisième prophète, s'opposent à la dimension œcuménique de la réformation.


Zarathoustra se retourna. Il avait beaucoup parlé, et le camp était désert. Ses compagnons étaient partis. Il rassembla ses affaires, et se rendit sur le champ à l'endroit convenu, où il arriva le lendemain. Le lieu était désert, le soleil poudroyait, le silence régnait, mais des buissons bruissaient aux oreilles attentives.

Il reconnut un frère, sauta dans un fourré et se posta à son tour aux aguets. Le silence régnait, mais des yeux attentifs auraient pu percevoir ça et là quelques visages qui pointaient telles les fraises sauvages quand juin se fait clément.



-Là! Tenez-vous prêts!
-Mais non, c'est une bête sauvage.
-Chhhht!
-On vient! A vos sicas!
-Attention: C'est peut-être Petitfrère...
-Par les prophètes, on a dit "intérieurement"!

Rayanha a écrit:
Il était quand même grand temps qu'on s'y remette. Depuis combien de temps on s'était pas retrouvé, nous tous, sur le terrain? La plupart sont plus de première fraîcheur alors qu'ils rouillent, c'est normal mais moi pas. Alors ouais, il était grand temps.

Et enfin ils arrivent! Les retardataires, les ramasseurs de fraises, les frangins et frangines à la bourre, les voilà! ça aussi il était temps! Parce qu'on avait ni haricots, ni lentilles.
Je le vois, Lui - les autres aussi mais pas avec les mêmes yeux - et tout reprend son sens. Tout est redevenu normal, on est au complet, je me sens complète. Et il semblerait même qu'on soit tous en position.
Mais il est encore tôt et tout est désert autour de nous alors on est pas encore tout à fait discipliné.


Non?
Si j'te jure.
Mais comment on a pu ?
Bin j'sais pas ... Mais on l'a loupé.
Mais tu as fais comme l'année dernière?
Bin non! Même pas! J'ai complètement oublié!
T'as "oublié"?
Ouais! Pfut! M'en suis pas souvenu.
Mais comment c'est possib[...]

CHUUUTTTTTTT!
Bin j'sais pas mais va falloir qu'on rattrape le coup.
Un peu ouais!

CHUUUUTTTTEU!
Rho ça va! Oublier son propre anniversaire ...c'pas rien ...


Remarquez, les années font moins mal quand on les oublies. ça a du bon d'avoir une mémoire foireuse des fois.
Mais bon, il a raison :  chut. On est en mission quand même. Un peu d'sérieux bon sang!
Pour la peine je regagne mon fourré et je me prépare. Sica dégainée , j'ajuste mon foulard sur mon nez, je détache mes cheveux et je bois un coup d'eau à mon outre. Oui, je bois de l'eau. Je m'essaye au "vivre d'amour et d'eau fraîche" pour changer de la gnôle et des copines. Et ça me convient plutôt bien, alors je bois de l'eau.  Puis je prie.  
J'aurais bien fait un petit truc en commun avant quand même, histoire de tous se rassembler spirituellement devant Déos mais on est pas assez sage apparemment. Tant pis.Intérieurement et silencieusement ça le fait aussi. L'important c'est de prier avant de passer à l'action. On l'a trop souvent oublié et à voir où ça nous a mené, moi j'y mets tout mon coeur, mon âme, ma Foi et tout ce que j'ai de plus fort en moi. J'espère que tout le monde en fait de même parce que c'est le réveil du Lion qu'on joue là, au milieu de la pampa savoyarde.
Mais je le sens bien. Les signes ne trompent pas pour qui sait les voir.

Je sens le bas de mon ventre commencer à crépiter, j'ai les mains qui fourmillent. Mes sens sont à l'affût, la flamme qui s'était éteinte en moi est en train de se rallumer, plus forte que jamais.
Faut vraiment pas qu'on se loupe ce soir. Je respire un grand coup , faut que je me concentre, ça va être bientôt l'heure, je le sens.

Phonya a écrit:
Grrouiiikkkpfffffhuummmgrooiuuuuiik.... groouifff

Et Déos savait qu'elle intériorisait. C'était son défaut. L'unique !
Mais là, elle avait faim.
C'est pas avec deux fraises des bois qu'on rassasie la Genevoise.

Pffff

Chhuuuutttt!!!

Pffffff !!!

Grrouiiikkkpfffffhuummmgrooiuuuuiik.... groouifff

Nahh!!
Revenir en haut Aller en bas
Madeline_
Sicaire
Sicaire


Messages : 332
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Lun 11 Juil 2016 - 22:09

Madeline a écrit:
Les haricots en main, elle l'avait mauvaise la Mad.
Ben oui, elle avait une super annonce de quadruplet à faire et pouvait relancer de 38.
Vous vous rendez pas compte ? Elle aurait pu gagner trois haricots de plus !


-TROIS !
- CHUT !
- Pardon.. Pardon..
- Quoi trois ? t'en vois trois ?
- J'aurais pu m'en faire trois oui !


A ce moment-là, ils se sont tous regardés les uns et les autres avec leurs sicas en main. Purée, la blonde en avait vus trois et eux rien...
Etaient-ils rouillés ?
Avaient-ils trop intériorisé ?
Devenaient-ils trop vieux ?

Et tandis qu'ils se posaient tous des questions, elle rangea discrètement ses haricots dans sa poche.
Parce que les haricots, quand ils sont verts et qu'il en reste, et bien, avec de l'ail, c'est magique !
Et ça plaît tellement à Kiki...
Ah Kiki d'ailleurs...
Regardez-le le Kiki de tous les Kikis : tapi dans les buissons armé de sa sica.
Quelle prestance ! Quel bel homme !
Autant Déos a créé des cons partout, autant du Kiki, il n'en a fait qu'un. Et quand l'Unique fait dans l'unicité du produit, c'est un signe ça aussi.

Tout comme lui, la Mad était ras les pâquerettes, au sens propre du terme.
Elle fut tentée, l'espace d'un instant d'en cueillir quelques unes pour les tisanes du vieux, mais fallait pas mélanger les fraises avec les fleurs. Il n'y a que pour les choux que le mariage fonctionne.

Tout comme lui, la Mad intériorisait et attendait. Elle tentait de faire abstraction de la respiration forte de Raya et des gargouillis de Pho et focalisait tous ses sens sur les éventuels bruits qui pourraient provenir de là-bas où tout ne semblait pas si calme mais plutôt sauvage.

Quelle tension hein ?

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Rayanha
Sicaire
Sicaire


Messages : 138
Date d'inscription : 27/06/2016

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Mar 12 Juil 2016 - 9:26

Thomas_cromwell a écrit:
Il n'a pas voulu être dans le même groupe qu'elle. En mission, les affaires de l'amour ne doivent pas être liées. C'est la règle.
Toute la nuit attendu ils ont. Le jour se lève, froid et humide. Cromwell a mal au dos. Il est partagé entre dormir et fumer son herbe à pipe. Les deux choix ne sont pas les bons. Il lui faut rester éveiller.
Du coin de l'oeil il observe ses compagnons, cherchant Rayanha du regard. Il ne la voit pas. A la place, il a l'image de Petit Frère qui depuis deux jours lui tire une gueule à faire fuit toute la garde papale romaine. Mais baste ! Ca lui passera. Il s'abandonne un peu à rêver quand soudain au loin se fait entendre un bruit, discret au départ puis de plus en plus présent. Un bruit de voiture et de chevaux. Enfin !
Il siffle deux fois, imitant à la perfection le cri de la marmotte des alpages agacée, afin d'alerter ses frères et soeurs en la foi.

Néocor
Neocor a écrit:
L'archevêque menait lui-même l'attelage progressant avec difficulté sur ce chemin empli d'ornières. Il n'était pas exigeant de ce côté là, lui, l'ancien moine combattant devenu sur le tard dignitaire de la Sainte Eglise aristotélicienne...

Au départ, Mdeesse s'était installée dans le carrosse, espèce de charrette fermée de belle apparence mais à l'intérieur quasiment ruiné. On n'était pas riche en Tarentaise et on ne voulait pas le laisser voir... Assise sur un ballot de grains elle fini par s'ennuyer et demanda à rejoindre le prêtre sur le banc qui fût ravi de l'accueillir à ses côtés...

Ce déplacement n'était pas du tourisme, loin s'en fallait. Un pigeon de Rome destiné à Neocor lui avait appris que le Lion de Judas avait pris ses aises dans l'Eglise d'Annecy. Était-il besoin de rappeler que le vieux tenait en sainte horreur ces gens ? Il était vieux mais son regard semblait empli de flammes quand il imaginait le lieu Saint envahi par cette cohorte de la Sans Nom... Quelques pas devant, les chevaliers de l'OCF Acar et Melian de Ventoux constituaient sa garde...

Un craquement lui laissa penser qu'un essieu s'était brisé... Ce n'était qu'une branche de hêtre que l'imposante roue avait brisé... Ils repartirent et à cet instant le vieux s'aperçut qu'il avait oublié son épée d'apparat...


Foin d'épée... S'ils sont dans le coin je les étranglerais de mes propres mains...

Rayanha a écrit:
Le signal retenti , il est l'heure.
Je ne sais pas où sont les autres exactement, je sais juste qu'ils sont pas loin.
Au sifflement de la marmotte , je redouble d'attention. Les oreilles dressées , j'essaye de repérer le moindre bruit suspect - autre que les ventres qui gargouillent et mon coeur qui cogne ma poitrine comme s'il voulait en sortir.  

J'entends des bruits de pas qui se rapprochent. Un homme seul, sans armes ni armure. Peut-être même pieds nus vu le peu de bruit qu'il fait en marchant.
Je prends une grande inspiration , j'essaye  de le chasser de ma tête pour que rien ne me déconcentre. J'ai du mal, parce que j'ai pas encore tout à fait réalisé qu'il a franchi le pas que j'attendais depuis ... pfu! longtemps!, mais faut que je redescende de mon nuage, au moins le temps de l'opération. Prélever la part du Lion sur un nuage ça peut s'avérer compliqué.

Un autre bruit me ramène sur terre. Celui d'une voiture. ça devient intéressant. Il faut qu'on intercepte l'homme seul pour éviter qu'il fasse tout foirer. Et moi je pense à ce que m'a dit Santi plus tôt dans la journée. Si Déos lui a dit de tuer, moi je ne vois pas la chose comme ça. Un papiste je veux bien, plutôt deux fois qu'une même et sans aucun remord. Mais pas un simple voyageur. Le gars se rapproche et je peux constater qu'il est habillé de haillons , il n'est pas armé et effectivement pieds nus. Il a même l'air plutôt jeune. On est pas de vulgaires brigands sanguinaires. Notre mission c'est avant tout d'éclairer les gens, de les éveiller à la Vraie Foi, d'essayer de les mettre sur la bonne voie pour sauver leurs âmes. Si on tue tout le monde on guidera personne.
En attendant qu'il soit à notre hauteur, je signe l'air de mes mains au dessus de ma tête en direction des autres. J'espère qu'ils ont compris qu'on va pas lui sauter sauvagement dessus.

J'ai, à ce moment, une pensée pour Amsty', jamais je n'ai vu une sicaire prélever avec autant de classe et de sérénité. Avec son petit livre de note en main, elle avait ce truc de faire plier n'importe qui sans jamais hausser la voix, sans même menacer de sa sica. J'aurais du prendre des notes moi aussi parce que franchement, c'était beau à voir. Paix à son âme. Je suis certaine qu'elle nous regarde, du Jardin des Délices.  

Je m'enfonce dans mon fourré, regrettant de pas m'être perchée dans un arbre - parce que j'aime bien l'effet sicaire qui tombe de sa branche. - et je sifflote vers Mad' qui devrait avoir fini de compter ses haricots - la prochaine fois on jouera avec des lentilles d'ailleurs.
Après tout, c'est son initiation à la part du Lion.  
Revenir en haut Aller en bas
Madeline_
Sicaire
Sicaire


Messages : 332
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Mar 12 Juil 2016 - 10:39

Zarathoustra a écrit:
Zarathoustra leva le nez et se tordit le cou lorsqu'il entendit un bruit suspect. Un roulis de pierres? Il ne vit que Phonya qui faisait une drôle de tête, et plus loin, Madeline qui louchait sur les pâquerettes. Un sifflement répété brisa le silence, c'était le signal. Du bruit se fit entendre sur le chemin, une voiture approchait péniblement. Il scruta et fut satisfait, le piège avait fonctionné. C'était l'archevêque tant attendu, et l'escorte était maigre: deux soldats qu'il connaissait bien pour avoir les combattus à plusieurs reprises, à Pau, à Genève, à Annecy, ses souvenirs s'effilochaient.

Il se demandait ce que faisait Raya à agiter ses mains en l'air; mais bientôt, il comprit. Un pauvre hère en tenue gymnopédique devançait le convoi. Le pauvre bougre tombait au mauvais moment, mais tels étaient les desseins du Très Haut, et ils sont parfois obscurs.

En attendant que le convoi archi-épiscopal s'engage davantage dans la souricière, Zarathoustra se récita une prière en matière d'appel aux armes:


Seigneur, nous te prions pour tous ceux qui ont besoin de ta grâce et de ton secours. Donne-leur à tous toutes les choses qui leur sont nécessaires pour leur salut et pour leur consolation. Bénis aussi toutes les Puissances de la terre. Remplis-les des lumières de ton Saint-Esprit, et d'un saint zèle pour ta gloire... Nous te prions même pour ceux qui nous persécutent. Humilie-les, Seigneur, mais n'achève pas de les détruire. Aie pitié de leur ignorance, et convertis-les par ta grâce. Pousse des ouvriers dans ta moisson; donne efficace a ta Parole; répands ton Esprit sur toute chair; éclaire tous les peuples de la terre; afin, Seigneur, qu'ayant tous ta connaissance, ta crainte et ton amour, nous vivions tous comme tes enfants, et que nous te servions tous d'un même cœur.... jusques à ce que tu nous élèves tous dans le palais de ta Gloire, ou nous célébrerons éternellement ton Saint Nom. Exauce-nous, 0 notre bon Dieu!"

Puis il s'avança la sica à la main.

Messieurs, déposez les armes et repentez-vous, car vous êtes deux péquins, une bonne femme et un vieillard, et nous sommes légion.


Madeline a écrit:
D'un côté un homme seul, de l'autre un attelage.
D'un côté un homme seul qui risque en hurlant de faire fuir l'attelage, de l'autre un attelage qui ne doit se douter de rien.

Raya opta pour l'action la plus logique : éliminer l'homme seul afin que l'autre groupe se charge de l'attelage.
C'est qu'elle sait être logique Raya depuis qu'elle a eu un cheveu blanc !

Le jeune homme est discret mais pas de chance pour lui, il n'a pas pris le bon chemin.
Heureusement, ils sont là pour lui montrer la bonne voie et surtout pour éviter qu'il ne donne de la voix.
Le mouvement de tête de Raya fait comprendre à notre Mad qu'elle doit se charger du gars.

Madeline troque alors son épée pour une simple dague. Inutile de sortir la grosse artillerie pour un simple jeunot non armé.

Déplacement version pattes de velours et la voilà qui contourne l'homme. Elle s'arrête plusieurs fois car il a l’ouïe fine ou un instinct plutôt bien développé car lui aussi stoppe sa marche et scrute la pénombre à la recherche de l'origine d'un bruit suspect.

Déplacement version « je me magne avant de faire une connerie » et la voilà qui surgit juste derrière l'homme, place le tranchant de la lame sur le cou de l'homme et sa main gauche sur sa bouche.


- Chuuuut… Ceci est une dague prête à te tailler la carotide si d'aventure tu viendrais à piailler ou à bouger. Ne me force pas à en user mais écoute moi : Déos a voulu que tu croises notre chemin et ce n'est certainement pas un hasard. Vois plutôt ça comme… un signe… Ouais c'est ça, un signe… Maintenant, un de mes camarades va te palper un peu partout. Je te rassure, il ne te violera pas, tu n'es pas son genre. Et une fois que tu seras allégé de ta bourse, tu vas faire un petit somme et demain matin, petit garçon, tu trouveras dans tes chausses un mot que tu liras et tu comprendras sûrement qu'à travers mon baptême, c'est peut-être pour toi une révélation…

Et lentement, elle accompagna le corps du jeune homme - dont une belle bosse pointait au sommet de son crâne - vers le sol.

De l'autre côté, ça bougeait en direction de l'attelage…


Citation :
12/07/1464 04:07 : Vous avez racketté Brockk qui possédait 52,43 écus et des objets.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Mer 13 Juil 2016 - 17:08

Neocor

Neocor a écrit:
Neocor a écrit:
Un homme a surgi soudain devant l'attelage... Un homme, ou plutôt un individu à tête de fouine chaussée de bésicles, quelque chose de surnaturel... L'apparu dispose du langage, et l'archevêque reste un moment interloqué...

Que vient donc faire ce déchet au milieu de son chemin ?


Hé toi, oui toi là, ôte toi de devant l'attelage de l'archevêque de Tarentaise ! Tu n'aurais jamais dû sortir du caniveau dans lequel tu es né ! Du large !

Et l'ignoble a rugi, éructé en le traitant de vieillard...

Par les Saintes burnes d'Aristote, le gueux, aurais-tu décidé de ta fin prochaine ? Dégage ou je descend et tu vas comprendre qui est Neocor...

Il a posé sa main sur l'épaule de Mdeesse, se voulant rassurant...

N'aie crainte ma Fille, j'en ai maté d'autres...

Il est sur le qui-vive, tous muscles bandés...

Kirk a écrit:
Après une longue attente (ainsi que des prières et quelques débats théologiques), du bruit.
Enfin ! Kirkwood allait pouvoir briller à nouveau dans les combats. Avec, petit plus non négligeable, sa Madnifique à ses côtés. Hé, frimer devant ses potes, c’est pas rien, alors devant son namouràlui, hein…

Du bruit (roulotte, catapulte ?) et le signal sicariote, celui de la marmotte cipagine.
Enfin, c’est le nom qu’avait retenu Kiki. En fait, il s‘agit d’un mélange de « sicaire » et « alpine », deux conversations qui s’entremêlaient (mais le « p », personne ne sait d’où il vient…), ‘faut pas chercher.

Un quidam qui n’avait rien à voir sans doute (mais les complots de l’Église prétendument aristotélicienne sont innombrables et expliquent évidemment tout ce qui va mal –du moins Kiki le voit-il ainsi, bon…).
Raya et Madeline, rapides comme des crickets mordorés d’Égypte, bondissent et résolvent d’un coup bien placé (entre autre), la question du témoin inutile. Bon, Kiki et Tino auront participé en aidant spirituellement leurs sœurs.
Ils se retournent maintenant vers leur objectif : la fraise, donc l’archevêque. Heu, non, pardon, le bleuet.
Heu, la mûre ?
Kiki se perd un peu dans les fruits métaphoriques.

Mais finalement, pendant qu’il entend Zarath interpeller dévotement mais fermement l’ignoble archicardinal (heu ?, bref instant d’hésitation), il retourne vite fait à son buisson et saisit son instrument de négociation préféré : une arbalète à cranequin.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s’agit de la version entre le modèle normal de tout un chacun et la baliste de siège. Un dispositif avec pignon et crémaillère actionné par une manivelle (c’est toujours classe de signaler ce genre d’éléments, pense-t-il).
Ça vous perce une armure de plate à 50 pas et vous défonce n’importe quoi d’autre dont la solidité est située entre la chair humaine et le mur de pierre à moins de 20 pas. En gros. Disons une calibre 50’ à un coup et un très très très faible temps de rechargement. Un truc d’un bon mètre de long.

Et Kiki de se placer aux côtés de Zarath avec son machin façon « j’en ai une grosse », alors même qu’un vieillard insulte ignominieusement l’humble sicaire. Il l’aura bien cherché, tiens !


- Ohlà, toi ! Comment osions-tu t’adresser ainsi à nous ? Repends-toi que nous ne te faisions goûter la malemort !

- Heu, Kiki…, fait Madeline derrière lui.

- Juste un moment, ma Madnifique, j’estions à toi tout-de-suite… Que ne baisions-tu point le sol en signe de soumission ?

- Hey, Kirkwood…

- Minute, Tino… Ha ha, tu comprendrions ton erreur, n’est-il point !

- Voix grave mais lasse : Kirk…

- Ça va, P’titfrère… Rependions-toi car les chemins de Deos que le Sans-Nom t’avions caché jusque-là sauverions ton âme !

- Tournant très légèrement la tête en tentant de garder sa cible en vue, ce qui n’est pas évident, même pour quelqu’un de normal. Mais qu’est-ce que vous avions tous, c’estions point l’moment ?!

Et il entend la voix de Raya.

- Tu tiens ton arme à l’envers…


Dernière édition par Palmer le Dim 17 Juil 2016 - 17:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rayanha
Sicaire
Sicaire


Messages : 138
Date d'inscription : 27/06/2016

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Mer 13 Juil 2016 - 17:11

Han Kiki on a posté en même temps ^^ heureusement ça colle parce que j'arrive ni pas à éditer en ps.

--Aysun a écrit:
J'observe la Madgnifique dans sa prestation du fond de mon fourré. Je reste sur mes gardes parce que je sais pas comment va réagir le bonhomme ni comment elle va s'y prendre. Aux aguets, je me tiens prête à bondir, il est hors de question que quelqu'un fasse du mal à ma copine. Hors-de-ques-tion.
Mais y a pas à dire, elle a le Staïle en toutes circonstances et elle a pas besoin de moi. Elle m'en a collé des frissons tiens.
Le jeune homme ne moufte pas, n'en a même pas le temps. Je l'entends lui chuchoter des mots plein de sens à l'oreille et paf. Bonne nuit!

Dans le plus grand des silences, une partie du groupe s'active autour de lui pour l'alléger de ses biens pendant que je cherche le petit mot qu'on laisse normalement dans une poche ou un chaussures de la "victime". Là c'est pas vraiment une victime, c'est un dommage collatéral dirons-nous.
Quand j'arrive devant le corps plutôt bien taillé avec mon petit papier à la main, j'ai comme qui dirait un petit soucis ... Le gars il est quasiment à poil! Et pied nu! Y a pas de poches dans sa pseudo chemise ... J'ose pas vérifier s'il porte un culotte ... Je toussote - en silence hein - et je me frotte le menton. Je le mets ou moi son mot là? Hein?

Alors que je suis en réflexion très intensivement le gus relève sa tête et me balance d'une voix rauque :


Brockk a écrit:
Allez vous faire foutre et rendez moi mon argent tout de suite!


Comme ça. Gratos. Manque plus que le petit "salope" qui va bien et j'ai la totale. Je lève les yeux aux ciel pour que Déos y lise un "mais pourquoi?" et je rendors le blondinet d'un coup de pommeau de sica.
Je crois que j'ai soufflé un "chuuuut" puis prise dans l'action, j'ai trouvé où mettre mon avis du Lion en mission.

Il a pas de culotte.

Je sais pas si j'oserais en parler un jour ... Ou alors à mon psy.
Bref! Ni vu ni connu, je me frotte les mains et je rejoins un nouveau fourré en toute discrétion , vers le convois papiste.
Revenir en haut Aller en bas
Madeline_
Sicaire
Sicaire


Messages : 332
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Jeu 14 Juil 2016 - 11:09

AcarDeVentoux a écrit:


Parce Que les Temps sont Durs, l'homme s'endurcit...


Tout en chevauchant tranquillement autour de l'abbé de l'Ordre, Acar imaginait sa prochaine tribune...

"Mes fresres, mes soeurs... Il est grand temps d'accepter que l'Esglise Romaine et le royaume de France ne fasse qu'un !

Que l'un sans l'autre, rien ne peut se faire, rien ne peut avancer !

Qu'un roy fort, puissant, respecté, vient de l'un de l'autre et ne peut exister autrement.

Depuis feu Eusaias, l'Ordonnance du Mans fait en réalité autant de tort, à l'un et l'autre, et est nesfaste au bon fonctionnement des Institutions des deux sus-citées.

Il est grand temps de revenir à la paix des asmes, comme des corps, car ce royaume perdure depuis moult descennies et c'est bien par l'acceptation et l'amour de l'un, de l'autre.

Et comment oublier toutes ces personnes, nées de France, baptisées, perdues dans les meandres du temps..."

Alors se fit entendre le despart hatif des oiseaux, annonciateur d'inquiestude.

Le Grand-Maistre chassa ses pensées pour revenir au présent.

Un regard à senestre et de voir son espousée, sur le qui-vive, dextre sur sa garde, confirma cette inquiestude.


Retentit alors une voix :Messieurs, déposez les armes et repentez-vous, car vous êtes deux péquins, une bonne femme et un vieillard, et nous sommes légion.


____________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline_
Sicaire
Sicaire


Messages : 332
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Jeu 14 Juil 2016 - 11:09

--Madeline_Wood a écrit:


Madeline regardait cet homme qui bougeait dans tous les sens et qui ne devait pas voir très clair.
Messieurs ???
Deux péquins ???

Bon ceci dit, le Kiki cachait pas mal de monde avec sa carrure et son arbalète modèle XXL.

Mais quand même...

Et puis quoi ? Nous aussi on savait prendre la vedette !
Nous aussi on savait tourner la tête à senestre ! A dextre ! Et même aussi en haut et en bas !

Et même qu'en bons réformés, ils savaient le faire en chanson !

Et ne venez pas me dire que fraiser en chantant ça ne se fait pas. Fraiser en Chantant, c'est ça aussi la Réforme !

Non mais... Messieurs... j't'en foutrais ouais !


- Deux péquins ? C'est une plaisanterie ? C'est parce qu'il fait sombre et qu'il y a de la bouillasse partout jusque dans tes yeux que tu n'y vois rien ?
Que tous ceux qui sont dans la vase lèvent le doigt !



Citation :
Que tout ceux qui sont dans la vase
Lèvent le doigt
Que toutes celles qui sont dans la vase
Lèvent le doigt
Que ceux qui sont assis se lèvent
Suivent le pas
Allez maintenant on y va

Ces soirées-là avant même qu'elles
Aient commencé
On est déjà dans l'ambiance et
A peine planqués sur le nœud on prie
Déos est là
Avec bien plus de staïle que Eusaias
Pas le temps de souffler dans la foule
On part en reconnaissance, fraiser
C'est la seule chose à laquelle on pense
Chacun fait son numéro sans en être un
Vu rentrer sans rien y a pas moyen

Refrain:
Ces soirées là hum hum
On frappe, on cogne toi-même tu sais
Pourquoi ouais
Pour qu'on t'finisse ensemble toi oui
Toi c'est pour ça
Qu'on aime tous ces soirées là
Jusqu'à l'aube, on les aime jusqu'à
L'aube Curie...

Dans cette soirée-là tout le monde
Dansait même Pagouine
Après un tour en ville on a mis l'ambiance
Obligé
Nos arbas, nos sicas en l'air on
Faisait voltiger
Eh faisaient les gars Ah faisaient
Les gars dans la ronde
C'est là qu'sur lui on est tombé
C'est si hummm j'en suis resté
Bouche bée
Depuis le temps qu'on voulait
l'embrocher
Là, tout est permis dans...

Refrain

Tous les curetons sont bons à fraiser
Mais c'est sur toi qu'on a craqué
Que ma sica j'allais même gagner
Quand mes yeux sur lui se sont braqués
Bon là il est pas seul, j'fais quoi ?
L'émasculer ?
Non vaut mieux que je me calme avant d'y aller
Mais qu'est-ce qu'ils attendent pour venir les voir ?
C'est bon sont tous là prêts à le fraiser
Ah enfin se sont décidés, sortez tous les mouchoirs ...
T'inquiète la soirée ne fait que commencer

Refrain

Que tous ceux qui sont dans la vase
Lèvent le doigt
Que tous celles qui sont dans la vase
Lèvent le doigt
Que tout le monde main dans la main
Suive le pas
Allez maintenant tous ensemble
En haut, en bas, à senestre, à dextre
En haut, en bas, à senestre, à dextre

NDLR : Pagouine est le pingouin femelle de Rayanha.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Jeu 14 Juil 2016 - 17:55

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Petit-Frère
Sicaire
Sicaire


Messages : 924
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Jeu 14 Juil 2016 - 19:11

Petitfrère vient de comprendre comment se déroule le RP et où il se déroule. Petit-Frère se sent vieux, c'était pas possible ça à son époque...

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Madeline_
Sicaire
Sicaire


Messages : 332
Date d'inscription : 14/11/2014

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Jeu 14 Juil 2016 - 19:33

--Phonya. a écrit:
Phonya était nerveuse ...
Outre le bruit de ses entrailles gargouillantes, ses mains ne savaient où se poser et elles restaient accrochées à la couture de ses braies, attendant un influx nerveux qui ordonnerait .
C'était une première fois pour la genevoise.
La première interception grandeur nature.
Pas une joute amicale tournoyante, non !!
Pas non plus une brutale rencontre armée, déjà pratiquée à de multiples reprises.

Mais une embuscade faite de signes incompréhensibles, de silences au goût d'hésitation.
Le vieux Lion savait. Il était à côté d'elle et chuchota avant de poser un baiser léger sur son front:

Il y a toujours une première fois. Je suis content que ce soit avec moi...

Juste après, elle entendit le sifflement ...


--Madeline_Wood a écrit:
- Mad...
- En hauuuuutttttttt !!! En bas !!!!!! A senestre !!!! A dextre !!!
- Mad !
- J'adore çaaaaaaaaaa !!


Et tandis qu'elle entame une belle chorégraphie avec sa dague comme partenaire, une main se pose sur son épaule.

- MAD !
- Hum ???
- C'est EUX les péquins... C'était la voix de Zara !


Freinage brutal et arrêt sur l'image...
Regard à droite, oups, pardon à dextre... Regard à senestre...
C'est pas pour rien que c'est la "namouràlui" au Kiki...
Tout dans le staïle...
Et on ne vous dit pas tout !


- T'es sûre Raya ?
- Certaine


Collée à Raya, elle prend une longue inspiration.
Froncement de sourcils et drôle de mimique.
Soulèvement successif de ses bottes, celle de senestre en preums, évidemment.


- C'est quoi cette odeur de bouse ?


--Phonya. a écrit:
Du coup ...
La dextre trouva quoi faire.
Gratter le derrière de l'oreille, oui.
C'était occupant.

Sous son regard ébahi, l'envolée lyrique prenait corps.
Et Phonya n'y participait pas.
Ce fût la senestre qui se leva, du style:
"Euh ... et nous ?? "

Zara prit les choses de toutes ses mains et autoritaire:


Messieurs, déposez les armes et repentez-vous, car vous êtes deux péquins, une bonne femme et un vieillard, et nous sommes légion.

Pour un peu, elle aurait applaudi ! Mais vu que la dextre était déjà occupée ...



--.Mdeesse. a écrit:
[rp]Mdeesse avait reçu une missive de L'archidiocèse de Moustiers en Tarentaise, elle s'empressa de la lire, tremblante pensant qu'on lui annonçait qu'elle était déchue de sa fonction de diaconnesse.
Effectivement elle avait un peu de mal pour les homélies mais elle était assidue. Certes elle n'avait pas réussi a rameuté la foule, à vrai dire depuis des mois il n'y avait eu en tout et pour tout qu'un fidèle qui avait franchit la porte de la cathédrale de la ste boulasse et encore elle n’était même pas là. Mais de là à lui mettre la faute sur le dos!!!quelqu'un voulait il prendre sa place et on voulait lui donner sa chance ?

et puis les mots défilent sous ses yeux incrédules, elle relie la phrase, puis le paragraphe non elle n’hallucinait pas, Monseigneur NEOCOR lui faisait l'honneur de la convier a l'accompagner, elle ne comprenait pas très bien où ni pourquoi mais peu importe elle était tellement fière qu'il ai pensé à elle.

Bien qu'elle venait de dire qu'elle ne quitterait plus Sion après ce long voyage chaotique de 8 mois, là une telle opportunité ne se refusait pas. La voilà qui met 4 chiffons dans un baluchon et rejoint Monseigneur.

Mon Dieu enfin non Mon Très Haut, Mazette, elle a voyagé a pied, elle a même déjà voyagé à cheval mais là en carrosse ? enfin a y regarder de plus pres une charette customisée euh que dis je quel charabia ? une carriole fermée bien entretenue.
Elle se rejouissait de s'installer mais dès qu'elle eu grimpé dedans elle déchanta tout en essayant de cacher sa déception à Monseigneur Neocor. Il n'y avait point de banc encore moins de fauteuil en velours moelleux mais des ballots de grains et elle posa son séant sur l'un d'eux pensant que Monseigneur allait faire de même mais elle fut surprise de le voir prendre place à l’extérieur sur le banc du cocher.

Finalement elle était contente de ne pas être assise sur un banc en bois dur car ça secouait pas mal et ses pauvres petites fesses seraient mises à mal au moins le ballot était souple et son séant s'y enfonçait à chaque secousse. Mais bon elle avait beau regarder le paysage elle trouvait le temps long, en fit part à Monseigneur qui accepta de bonne grâce qu'elle prenne place à ses côtés.

Elle ne fut pas certaine de ce qu'elle lui entendit marmonner mais si c’était bien cela elle en fut étonnée

Citation :
Foin d'épée... S'ils sont dans le coin je les étranglerais de mes propres mains...

Mais n'eu plus de doute voyant comment il apostrophait un homme qui s'etait planté devant le carosse brandissant une sica, elle devisagea Mr Neocor, presque plus effrayée par ses dires que par l'homme qui les menaçait. Elle n'en croyait pas ses oreilles, comment un homme d’église un homme de bonté, pouvait il parler ainsi elle failli s’étouffer mais lui sourit lorsqu' il se tourna vers elle, rassurant, puis elle entendit une chose qui la fit bondir

QUOI ? QUOI ? on la traitait de bonne femme ? quel était ce misogyne ? Mdeesse palpait ses côtés, mince pas de bâton, pas d'épée, elle commençait donc à retrousser les manches,
elle supportait tout ou du moins elle tolérait les païens, les menteurs, les esbroufeurs, parfois même les brigands, mais l'espèce des phallocrates la faisait sortir de ses gonds, elle devait être en avance sur son temps, elle était même peut être l'ancêtre des féministes allez savoir. Mais il n’était plus temps de penser de divaguer, l'heure semblait grave,

l'homme à la sica ne semblait pas être seul, seraient ils tombes dans une embuscade, ?elle regarda Mr Neocor réalisant toute l'ampleur de la chose? n'osant lui demander : mais que fait votre garde ? mais attendant tout de même une quelconque réponse, voir un mot réconfortant car le

Citation :
N'aie crainte ma Fille, j'en ai maté d'autres...
ne la rassurait pas plus que ça[/rp]

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Ven 15 Juil 2016 - 8:55

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rayanha
Sicaire
Sicaire


Messages : 138
Date d'inscription : 27/06/2016

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Ven 15 Juil 2016 - 15:05

Neocor a écrit:
Le vieux entend des voix qui fusent de tous côtés... Loin de lui l'idée de fuir, de ne pas relever le défi. Il oublie qu'il y a des lustres qu'il n'est plus ce moine combattant qu'il fut avant de prendre l'habit...

Il se penche vers sa Diaconesse Mdeesse d'abord effrayée mais soudainement en proie à un courroux bien visible.


Ma Fille, allongez vous sur le plancher, ne risquez pas votre peau, vous êtes femme et fragile...

Il est debout, hargneux et décidé...

Ventredieu, fripouilles, canailles de la Sans nom montrez vous...! Vous semblez forts de la langue mais ya pas grand chose dans vos braies ! Des armes, il n'y en a point ! Mes armes sont le verbe, et à ceux qui sont trop mous de la cervelle pour comprendre il y a mes poings ! Maudits sortez, osez nous défier ! Vous périrez dans l'enfer lunaire...

Bien sur, il est conforté car il sait que ses Frère et Sœur de l'OCF ne sont pas bien loin, alors pris par la crainte que Mdeesse ne trépasse, le voila hurlant...

Chevaliers de l'Ordre Franc, à la garrrdeeee, nous sommes attaqués !

Melian.de.Ventoux
Melian.de.Ventoux a écrit:
Depuis le début, elle ne le sentait pas cette affaire.

Déjà, parce que s'en aller sur les routes voir ce que c'est que cette énième taquinerie à l’Église d'Annecy avec une aussi petite escorte, ça ne lui plaisait pas même si elle comprenait l'envie de discrétion pour cette expédition.

Ensuite, parce qu'à l'âge de leur Abbé-Archevêque, ben les balades sur des routes pleines de malandrins de tout poil, c'est juste de la folie brute.

Et puis parce que de toute façon bah... elle ne le sentait pas puis c'est tout.

Elle s'était donc équipée de son armure la plus solide, et avait prévu épée, bouclier, dague, et une fois n'est pas coutume une arbalète avec quelques carreaux de bon aloi. Elle ne le sentait pas qu'on vous dit.

Ils cheminaient donc, devant la chariote, côte à côte. Melian s'efforçait de veiller au mieux, regrettant de ne pas avoir quelques paires d'yeux supplémentaires. Et donc passablement bougonne sur les bords, une fois n'est pas coutume.

Et là, alors qu'elle se disait que c'était bien calme...

« Messieurs, déposez les armes et repentez-vous, car vous êtes deux péquins, une bonne femme et un vieillard, et nous sommes légion. »

Le « Messieurs » lui fit plisser les yeux de contrariété. Plus que le « péquins » d'ailleurs. Avant de penser qu'elle a bien fait d'embarquer l'arbalète, parce qu'a priori s'ils ne sont pas légion, ils semblent quand même être plus qu'eux. Ce qui ne lui plaît pas du tout, décidément.

Doucement, elle plaça sa main entre la garde de son épée et ladite arbalète chargée, sans dire un mot et sans encore s'équiper, ce qui ne saurait tarder.

C'est alors que leur Abbé ne trouva rien de mieux à faire que les provoquer, des fois qu'ils ne soient pas déjà assez dans la bouse. Avant de leur gueuler qu'ils étaient attaqués, alors qu'Acar et elle étaient devant la chariote et donc aux premières loges. Melian se retint de se retourner, concentrée qu'elle était pour dégainer ou décocher vite et bien au premier mouvement des marauds, se disant que la luminosité avait dû faire oublier à leur Archevêque où ils étaient placés, à moins que ce ne soit son exaltation du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Dim 17 Juil 2016 - 17:27

Zara
Le.scribe a écrit:
Le témoin gênant étant mis hors d'état de gêner, on allait pouvoir se consacrer à la cible principale, à savoir l'archevêque de Tarentaise et son escorte. Zarathoustra soupira. Malgré que Kirkwood ait sorti la grosse artillerie (mais pas le mode d'emploi, ou alors en bourbine), malgré les incantations porte-bonheur de Madeline, malgré que les sicaires sortaient des fourrés, menaçants, le vieux ne semblait pas prêt à se laisser faire.

C'aurait été tellement plus simple, qu'ils se rendent, et on aurait pu rentrer avant la prière du soir. Mais Neocor était un dur à cuire, on l'avait averti, qui se tenait devant les assaillants en vociférant, les poings nus - c'était une bonne chose. La bonne femme semblait canaliser l'attention de l'homme d'église, ce serait peut-être son point faible. Zarathoustra avait lu l'indignation dans les yeux de la diaconesse suite à son interpellation. Tout en tenant particulièrement à l’œil les deux Ventoux dont il se méfiait, il rengaina sa sica. L'esbroufe et la surprise n'ayant pas fonctionné, il attrapa une grosse pierre qu'il tenait au dessus de-sa tête.


Phallocrate, mysogyne, mais pas seulement! Misanthrope, gérontophobe, et ce jour...

Ses bras décrivirent un arc de cercle, et il lâcha la pierre comme il put en direction, du moins l'espérait-il, du convoi.

...episcocide!

Neocor
Neocor a écrit:
Le gesticulant des mains envoie une pierre en direction de l'attelage... Mdeesse ne dit pas un mot...

Mordaille, truandaille tu cherches quoi avec ton pavé ? Les gueux comme toi je les envoie à la Question... Episcocide ? Non mais des fois...

Et violet d'une colère incoercible, cette fois il descend... Une seule idée, chatier cette puterelle...


.Mdeesse. a écrit:
Voilà que Necocor s'y mettait aussi :

Citation :
Ma Fille, allongez vous sur le plancher, ne risquez pas votre peau, vous êtes femme et fragile...

Elle ne se permettrait pas de le reprendre non, elle ne lui rétorquerai pas non plus qu'il était au moins aussi fragile qu'elle. Mais elle n'obeirai pas non plus, elle n'allait pas se laisser faire sans essayer de se défendre un tant soit peu.

Voilà que l'homme rengainait sa sica, les vociférations de Monseigneur l'auraient elles ramené au calme ? à la raison ? ou ne savait il s'en servir qu'au corps à corps et visait il comme un borgne ou un manchot ? Mais le voyant faire, elle se dit que l'idée de Monseigneur n'était pas si mauvaise, sait on jamais une rafale de vent, une branche touchée et la pierre pouvait dévier de sa trajectoire et le Guguss toucher sa cible en l’occurrence eux.

Tout en se couchant entre le banc et l'avant de la cariole comme il le lui avait conseillé Elle se mit à crier
:

"Monseigneur baissez vous, B A I S S E Z .............. V O U S SSSSSSSSSSS, il nous jette des projectiles et semblent pas être les cailloux du petit poucet; faudrait pas que ça atterrisse sur votre crâne.

Elle le voit disparaître mais pas pour se cacher de la pierre non, il descend de la charrette et s'avance vers l'agresseur



"Non Monseigneur NONNNNNNNN,"
Revenir en haut Aller en bas
Palmer
Sicaire
Sicaire


Messages : 2809
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Dim 17 Juil 2016 - 17:28

--AcarDeVentoux a écrit:


"Parbleu"...Tout se prescipitait. De ses pensées, rien ne lui restait.

Néanmoins, ce qu'il entendait, venant de la bouche de son abbé, l'archevsque de Tarentaise, l'estonna bien plus que la scene qui se desroulait devers lui.

Orsan se cabra, reconnaissant le danger... Ce destrier avait fait moult croisades et en connaissait tous les travers.

D'une main, iscelui rescupera le destrier pour le calmer net et de l'autre porta sa voix hautement :


Hola, Monseigneur... Ne parlez plus avant et remontez en vostre chariotte, je vous prie. !

Et toi le brave, que veux-tu ?


Une volée de cailloux agresmenta les palabres...

Stoppes là maraud et dis nous ta raison, si tu en as une ! Tel que tu me vois, je ne donnerai point cher d'une autre bravade !


Il estions temps de s'y remettre !
Revenir en haut Aller en bas
Rayanha
Sicaire
Sicaire


Messages : 138
Date d'inscription : 27/06/2016

MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Dim 17 Juil 2016 - 19:15

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464   Aujourd'hui à 20:03

Revenir en haut Aller en bas
 
RP, opération "Glaive de Dieu", Savoie juillet 1464
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE LION DE JUDA :: LA GRANDE FORET DE NULLE PART :: Le Gué du Bout du Pont-
Sauter vers: